Renseignements & Conseils ? 01 72 69 54 08 Mail
Accueil > BLOG > A LA RECHECHE DE L'INSOLITE

A LA RECHECHE DE L'INSOLITE



Insolite. « Qui étonne, surprend par son caractère inaccoutumé, contraire à l’usage, aux habitudes », nous dit le Petit Robert.

Décalé. Là, c’est le Larousse qui parle : « Être sans conformité, sans rapport direct avec quelque chose ou quelqu'un ». En clair, une activité, un événement, un lieu « insolites ou décalés », ce sont des expériences à vivre pour échapper à la routine, sortir la tête du guidon, s’extraire du cadre…

Bref, casser les habitudes en créant une rupture positive. D’accord, mais pour quoi faire ?
Le train-train nous met en danger. « Plus l’homme a d’habitudes, moins il est libre et indépendant », nous explique Emmanuel Kant. Transposé dans l’univers hyper-compétitif de l’entreprise du XXIe siècle, le conseil du philosophe sonne plus juste que jamais. Ne pas savoir sortir de sa zone de confort, rester conforme, c’est se condamner à ne plus innover, c’est-à-dire à la sclérose puis à la disparition. Or le changement fait peur car il implique de renoncer à ce que l’on connaît, à ce que l’on croit savoir si bien faire…

Ainsi naît la trop célèbre « résistance au changement ». Voici donc une des premières fonction de l’activité « décalée » : goûter à un léger changement de perspective et y prendre du plaisir. Oui, agir, réfléchir, fonctionner autrement, cela peut aussi être fun. Et ne jamais le faire, c’est cela la vraie menace. L’insolite nous fait réévaluer positivement ce qu’on a à gagner en changeant notre regard sur le changement.

Le « décalé », c’est relatif. Nous ne subissons pas tous les mêmes routines, nous ne subissons pas tous les mêmes injonctions venues de notre culture professionnelle. Ce qui nous étonne dépend étroitement de ce qui nous est coutumier. Un exemple : j’ai pu proposer à un groupe de professionnels du BTP une activité dans un bar à fleurs. Ce qui aurait été perçu comme un lieu commun dans un autre milieu, est apparu là comme une véritable source d’émotions inédites et de réflexion. Un deuxième exemple : une équipe d’informaticiens à qui nous avons proposé un atelier artistique, avec modèle vivant et création autour du nu. L’effet aurait bien moins fort dans un cabinet d’architectes issus des Beaux Arts…

Des émotions pour mieux réfléchir. Aller à la rencontre d’émotions nouvelles, accepter de se laisser déstabiliser (tout en restant dans un cadre maîtrisé), réveille en nous des ressources laissées de côté. Les neurosciences nous le démontrent chaque jour un peu plus : l’émotionnel est un stimulant puissant pour l’intellect et la créativité. L’activité ou le lieu improbables peuvent servir à « réunir moins, mais réunir mieux ». Plutôt que d’être dans la surenchère permanente de l’effet Whaou qui en met plein la vue, pourquoi ne pas jouer plus subtilement avec les codes, faire un pas de côté vers l’insolite, pour avancer plus efficacement dans notre recherche du sens ? Chez Boxplanet, nous sommes à votre disposition pour en parler.
0 article(s)
 
Références client
BNP Paribas SwarovskiTotalSwissLife Orange
Kaufman & Broad

Site administré avec la Solution eCommerce par PowerBoutique